Entrepreneure: 12 erreurs commises à mes débuts

entrepreneuriat, business, erreur entrepreneure

Entrepreneure: 12 erreurs commises à mes débuts

Tu ne le sais peut-être pas (sauf si tu me connais déjà ou si tu as gentiment pris le temps de lire ma page "à propos") mais je suis entrepreneure depuis presque 8 ans maintenant . Oui, j'ai créé ma micro-entreprise en octobre 2012, je me rends compte en l'écrivant à quel point je date ^^ 

J'ai découvert ce statut totalement par hasard, après avoir dit bye bye à ma vie de salariée et au métro/boulot/dodo et tu sais quoi, j'aurais tellement aimé tombé sur une âme charitable pour me dire "attention Meryem, surtout ne fais pas les mêmes erreurs que moi"

Alors du coup, j'ai décidé d'être cette âme charitable  pour toi et avec cet article j'aimerais te partager les 12 plus grandes erreurs que j'ai commises à mes débuts d'entrepreneure, si cela peut t'éviter les mêmes galères et te faire passer au niveau supérieur de ta vie d'entrepreneure plus rapidement, alors avec plaisir!

 

entrepreneure, entrepreneuriat, erreurs d'entrepreneure

Ah la vie d'entrepreneure, lorsque l'on débute, il y a toute cette excitation, trop bien je vais être mon propre patron, gérer mes horaires toute seule, prendre tous les congés que je veux, à moi liberté, cafés à volonté... mais la réalité est toute autre. 

Je te rassure, loin de moi l'envie de te démoraliser, bien au contraire, je suis la première à vanter les mérite de cette vie, sinon il y a bien longtemps que j'aurais lâché l'affaire hein, mais je voudrais attirer ton attention sur la nécessité d'une certaine ligne de conduite pour que justement, ce choix reste un kiff.

Je suis persuadée que si tu commences déjà par bien prendre conscience de ces erreurs que je vais te partager, tu vas vraiment te faciliter les choses.

Les débuts dans l'entrepreneuriat, c'est comme pour tout, on découvre, on a un tas de choses à apprendre, on navigue dans cet inconnu, sans compter que cette aventure c'est vraiment un  saut dans le vide sans aucune sécurité, car oui, pour tes proches, tu es juste totalement folle d'avoir plaqué la sécurité du salariat pour cette vie.

Mais toi comme moi savons que ce choix est mûrement réfléchi et que, lorsque l'on regarde en arrière, on n'a tout sauf l'envie de retourner à notre vie d'avant.

Alors c'est parti, sans plus attendre, voici les 12 erreurs commises à mes débuts d'entrepreneure.

#1/ Ne pas avoir de ligne éditoriale

J'ai un peu honte aujourd'hui, mais je me revois encore, je ne sais combien de fois, genre en pleine discussion avec ma moitié, en mode "attend, j'ai encore rien posté sur les réseaux aujourd'hui" et du coup, inévitablement, je postais ce qui me passait par la tête...

Lorsque je me suis lancée, j'étais gérante d'une boutique en ligne spécialisée dans la vente de confiseries, du coup, soit par moments je bombardais les réseaux sociaux de posts, genre 4 à 5 par jour, et à d'autres, quasiment rien... 

Tu l'auras compris, il est indispensable d'avoir une ligne éditoriale, et donc de préparer ton calendrier éditorial, c'est ce qui va te permettre de savoir de quoi tu veux parler, comment, pourquoi et quand! Et ça, eh bien, j'ai mis pas mal de temps à le comprendre, ce qui m'a valu de grosses angoisses à justement me demander parfois pendant toute une journée "mais de quoi je pourrais bien parler..."

#2/ Ne pas avoir de stratégie à long-terme

La suite logique de cette 1 ère erreur, c'est que j'étais vraiment en mode freestyle, je n'anticipais absolument rien. Puis, un jour, j'échangeais avec une commerçante et là elle me demande si j'avais prévu de faire des réductions pour les soldes. Euh, comment te dire qu'il y a eu comme un bug dans mon esprit...

Une de ces claques mes amis! A partir de là, je me suis dit ben oui Meryem, ça serait pas mal d'anticiper les périodes qui pourraient booster tes ventes non? De planifier tout ça en fonction de tes nouveaux produits, de tes ventes... Bref, tout simplement d'avoir une stratégie de vente sur du long-terme. 

Dès que j'ai commencé à fonctionner comme ça, je dois te l'avouer, beaucoup de choses ont changé, notamment par rapport à l'anticipation de la rupture de stock, du réassort de mes produits... bon je te passe tout ça, mon but ici c'est d'attirer ton attention sur la nécessité de te projeter dans ton business, rien de pire que le freestyle. C'est comme ne pas anticiper une rupture de maltesers et te retrouver face au placard vide, OMG!!!

#3/ Ne pas organiser ta veille

Faire sa veille, c'est rester informée sur les tendances de ton marché, de ta concurrence, de ce qui se passe sur la toile, les changements sur les réseaux sociaux... bref c'est juste la base pour anticiper et t'adapter sans être dépassée. Et donc, j'ai vite compris qu'il fallait m'y mettre!

D'abord, on se concentre sur les objectifs de notre veille puis, on utilises les outils adaptés. Tu peux par exemple utiliser les alertes Google avec les mots-clés de ton business. Ou encore te servir des listes sur Twitter en ajoutant les comptes pertinents pour ton activité. 

#4/ Ne pas avoir une bonne organisation

Si tu me suis un peu sur les réseaux, alors tu sais que je suis passionnée d'organisation et de productivité, c'est essentiel pour mener à bien ton business. Mais je vais être honnête avec toi, à mes débuts d'entrepreneure, niveau organisation, c'était l'anarchie!!! J'étais souvent en mode super occupée mais pas du tout productive, tu vois le genre... 

Je te rassure, je te ferai un autre article pour te partager plus en détail toutes mes astuces en matière d'organisation en attendant ma future formation. 

#5/ Ne pas automatiser certaines tâches

Le jour où j'ai découvert que je pouvais programmer ma newsletter, comment te dire, un feu d'artifice intérieur, et encore plus fort, quand j'ai réalisé que je pouvais automatiser beaucoup d'autres tâches!

Mais avant cette découverte, eh bien je m'amusais à rédiger ma newsletter au moment où je voulais l'envoyer, idem pour mes réseaux sociaux... très trop chronophage. 

Aujourd'hui, tu le sais, tu as la possibilité d'automatiser une majorité de ton business, alors ne t'en prive pas, tant que tes clients continuent à percevoir le côté humain, bien entendu!

#6/ Ne pas prendre de pause

Je crois que si je me lançais aujourd'hui dans l'entrepreneuriat, ça serait l'une des principales erreurs que je ne commettrai pas, celle de ne pas lever le pied, de ne pas prendre de pause! Non, tu n'es pas un robot, tes batteries ont besoin de se recharger sinon...

 

A mes débuts, je pensais que plus j'allais travailler, plus j'allais faire de vente et que le moindre break serait fatal à mon activité, grosse erreur!!! Tu sais, on dit que nous sommes, nous entrepreneures, notre pire patron, ça me coûte de l'admettre, mais c'est vrai...

Je bossais très tôt le matin et très tard le soir, les weekends, jours fériés, vacances... mais attend, à la base, c'était pas aussi pour profiter de mes enfants que j'ai choisi ce statut?

Prend toi des pauses, de vraies pauses, il n'y a aucune honte à ne rien faire, prendre le temps de déguster un bon café en rêvassant, regarder un épisode de ta série favorite sur Netflix, ton cerveau a ce besoin indispensable de s'oxygéner, sinon, tu risques tout simplement un burn-out, oui, le burn-out de l'entrepreneure existe!

#7/ Négliger tes finances

Un des avantages du statut de micro-entreprise mais qui est aussi un inconvénient, c'est la comptabilité simplifiée... trop simplifiée. Je t'avoue que pour ma part, vu que la comptabilité a toujours été ma bête noire, je me suis dit cool, on n'a aucune contrainte.

Sauf que, d'accord c'est simplifié, même niveau déclaration, mais cela ne doit pas t'empêcher de tenir à jour tes finances, savoir où tu en es, quelles sont tes dépenses, quel revenu tu dois atteindre...

Pour ça, il y a de nombreux logiciels, certains gratuits, qui permettent une gestion de la compta pour les nuls lol, perso j'utilise Tiime AE.

#8/ Etre trop perfectionniste

L'entrepreneure est juste trop exigeante avec elle-même et bien trop souvent, elle cherche le perfectionnisme. Cette formation que tu veux lancer, mais tu attends encore car selon toi le Module X n'est pas assez Y, ce manuscrit que tu as déjà relu 15000 fois mais que tu ne trouve pas assez... stop!!!!

Au pire comme le dit le proverbe tu auras essayé, il y aura forcément des erreurs, des petits ajustements à faire... mais toute progression commence par une action!

#9/ Ne pas faire de sondages

Petite anecdote pour t'expliquer à quel point c'est important, à l'époque de ma boutique en ligne donc, il y avait la période du Ramadan, un mois pendant lequel les gens font de nombreux cadeaux à leurs proches, alors j'avais lancé des petites boxs, sûre de mon coup, sauf que...

J'avais omis un détail essentiel, demander l'avis de ces futurs clients, concernant le contenu qu'ils auraient aimé ou encore le tarif de ces boxs, résultat final, je te le donne en mille, un flop total.

Pense à faire régulièrement des sondages, demander à ton audience est le meilleur moyen de savoir exactement quelles sont ses attentes. Utilise Google Forms ou tout simplement les stickers sondage sur Instagram ou même Facebook! 

#10/ Négliger l'email marketing

Peu importe ton domaine d'activité, il est indispensable d'avoir ta liste email, pourquoi? Tout simplement parce que du jour au lendemain tu peux te retrouver avec 0 fans sur les réseaux ou blacklistée. Par contre, ta liste email, tu la gardes, tu peux communiquer comme tu le souhaites, créer une vraie relation de proximité, de confiance...

Une majorité des personnes qui te suivent sur les réseaux ne le fait pas forcément par réel intérêt, ce que je veux dire c'est qu'elle ne va pas forcément liker et commenter tous tes posts, alors que quelqu'un qui te confie son adresse email, est vraiment intéressé par ce que tu proposes.

#11/ Ne pas te former

Il est indispensable, quand tu es entrepreneure, de continuer à te former, ne serait-ce que pour toi, déjà, pour progresser, évoluer, développer tes connaissances et compétences. Mais aussi pour rester à la page, par exemple concernant certains outils et leur utilisation.

Imaginons que tu décides de mettre en place un tunnel de vente, mais petit souci, tu n'y connais absolument rien, autant dire que pour toi c'est du charabia. Il te suffirait d'investir dans une bonne formation et hop, le tour est joué! 

Aujourd'hui, je n'hésite plus du tout à me former dès que j'en ai le besoin, soit des formations gratuites (il y a énormément de contenu disponible) ou payantes si j'ai le budget, alors qu'avant, je n'avais pas du tout ce réflexe.

#12/ Ne pas célébrer mes victoires!

Alors là, ça aussi, je ne prenais tellement pas assez le temps de le faire, et pourtant c'était amplement mérité, et si tu es comme moi alors je t'arrête tout de suite.

Chaque jour, dans ce parcours qu'est l'entrepreneuriat, nous accomplissons de magnifiques choses, nous nous dépassons, et surtout, si l'on regarde d'où l'on vient, alors on réalise encore plus l'ampleur de notre progression. 

Passer du statut de salariée à celui d'entrepreneure, gérer seule son business en faisant tantôt du community management, du suivi client, du graphisme, de l'email marketing... C'est énorme!!! Si l'on m'avait dit, à l'époque où j'étais encore salariée, qu'un jour je serais capable de faire toutes ces choses je ne l'aurais jamais cru, et pourtant, aujourd'hui je le fais...

Et aujourd'hui, je prends le temps de célébrer chacune de mes victoires, aussi petites soient-elles, car c'est important

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.