Loader

Écrire un livre: 5 raisons pour lesquelles j’ai décidé de me lancer!

pourquoi écrire un livre

Écrire un livre: 5 raisons pour lesquelles j’ai décidé de me lancer!

Si tu savais comme j’aimerais aller voir la petite fille que j’étais, manquant cruellement de confiance en elle et mise de côté par les autres, pour lui dire « ça va aller Meryem, figure-toi que plus tard tu vas devenir auteure! » Oui, tu l’auras compris, écrire un livre a toujours été un de mes rêves, aussi loin que je me souvienne, et peut-être que toi qui me lis, ce projet est aussi sur ta wishlist. Alors laisse-moi tout d’abord te dire que les rêves sont faits pour être réalisés et non

pas oubliés. Si moi j’ai pu le réaliser ce rêve et devenir auteure, alors toi aussi tu le peux. Ne t’inquiète pas, j’ai les arguments pour te convaincre, les 5 principales raisons (car il y en a d’autres bien entendu!) pour lesquelles j’ai décidé d’écrire mon livre et surtout, pourquoi toi aussi tu devrais le faire sans plus attendre.

 

Si je te te demande le point comment entre Agathie Christie, Mary Higgins Clark, Harlan Coben et Stephen King, tu vas me répondre qu’il s’agit d’auteurs à best-sellers, que dis-je, de machines à best-sellers!

Mais en réalité, ils ont tous un autre point commun: avoir écrit un 1er livre, eh oui, eux aussi ont du passer la case « départ » avant de devenir auteures et auteurs, tout comme moi, et bientôt aussi toi, je l’espère en tout cas.

 

 

écrire un livre_ 5 raisons pour lesquelles je me suis lancée

Un rêve d’enfance!

Comme je te le disais plus haut, écrire un livre a toujours été un rêve d’enfance. Quand j’étais en primaire, ma passion c’était d’aller à la bibliothèque, partir à la conquête d’une nouvelle lecture, j’aimais errer dans les rayons à la recherche du livre, celui qui allait me plonger dans une nouvelle merveilleuse aventure. C’était ma manière à moi de m’évader, fuir mon quotidien plutôt triste de rejet et dénigrement des autres.

 

Quand je trouvais le bon livre, c’était toujours un moment unique, tourner les pages, les unes après les autres, avec cette impatience de découvrir la suite et cette sensation à la lecture des dernières lignes.

Je vais te confier un petit secret que peu de personnes savent, en fait, mes premiers écrits, mes talents d’auteure, datent de la primaire justement. Mon papa était ouvrier dans une usine de pneus et à cette période, il ramenait de grandes feuilles blanches, et ma maman nous avait conseillé de les utiliser comme feuilles de brouillon. Ce que j’ai fait, au début, puis, une autre idée m’est venue, un matin…

 

En fait, j’ai commencé une série de mini BD sur les aventures d’un inspecteur complètement décalé, j’avais appelé ça « les aventures de l’inspecteur fou-fou » (bon, je te le dis tout de suite, j’étais nulle en dessin, genre très nulle en fait), et je faisais bien rire mes parents et frères et soeur à leurs lectures.

 

A ce moment, j’ai su au plus profond de moi à quel point j’aimais ça, j’aimais écrire, d’où ma collection de 15000 carnets peut-être (j’essaye de me trouver des excuses), et que mon rêve serait de pouvoir un jour écrire un livre, mais un vrai!

Envie d’inspirer les autres

Depuis que je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, il y a un compliment qui, lorsque l’on me le fait, me fait énormément plaisir et me touche profondément, lorsque l’on me dit que je suis inspirante. Qui n’a pas rêvé un jour d’être une source d’inspiration pour les autres?

En tant que maman on espère l’être pour nos enfants et pour les gens qui nous sont chers, mais lorsque ce compliment vient de personnes extérieures, quelle douce sensation. C’est très reboostant, rien de tel pour faire remonter la jauge de confiance en soi.

 

En réalité, on ne se doute pas que par notre simple comportement, note manière d’agir, nos valeurs, notre authenticité, nous pouvons inspirer les autres, leur donner la force et le courage de passer à l’action pour certaines choses, les aider à prendre certaines décisions.

Quand j’ai décidé d’écrire un livre autobiographique, cela n’a pas été très facile, devoir se dévoiler, raconter certains événements très personnels, j’avoue m’être posée cette question de « es-tu prête à ce que cela se sache? »

 

Mais derrière cette autobiographie, il n’y avait pas juste la volonté d’écrire un livre pour raconter ma vie, non, évidemment que non, si j’ai osé écrire ce livre sur ma vie, c’était avec une volonté de dire à toute personne qui le lirait que malgré mon manque cruel de confiance en moi, malgré le harcèlement dont j’ai été victime dans mon enfance, j’ai pu en arriver là où je suis suis aujourd’hui, sans compter mon aventure d’entrepreneure, la manière dont cette vie s’est présentée à moi, ou encore mes valeurs avec ma famille… si tu veux en apprendre plus, tu peux aller découvrir le chapitre 1 de mon livre.

Entendre les gens dire que tu les as inspirés, c’est vraiment unique, et rien que pour ça, je me dis que ça valait la peine d’écrire ce livre, d’aller au bout.

Raconter « mon » histoire

Souvent, les personnes qui décident d’écrire un livre autobiographique disent qu’elles l’ont fait dans une volonté de « laisser une trace ». Je partage tout à fait cette vision, je voulais aussi laisser une trace, mais aussi, je voulais écrire ce livre que je ne trouvais nulles part, car oui, nous avons chacun notre histoire, unique de part notre vécu, nos expériences, nos réussites, nos échecs, personne ne peut dire qu’il a eu la même histoire que toi.

 

La 1ère personne à avoir lu mon livre a été mon âme soeur, et il a pleuré, car il a découvert certaines facettes, certaines blessures du passé, mais il m’a dit combien il était fier de sa petite femme.

Aussi, le fait que ma chère maman ait lu mon livre et m’ait dit, elle aussi, à quel point elle était fière de moi. Et puis, forcément, lorsque l’on parle de laisser une trace, c’est aussi au sein de sa famille, nos enfants lisent leurs premiers ouvrages sur nos genoux, alors que ma fille et mon fils aient pu lire mon livre et me dire, eux aussi « on est fiers de toi maman »… Comment te dire… 😭

Ma meilleure carte de visite

Petit flashback, janvier dernier, le samedi 28 très exactement, j’ai le plaisir de faire partie des intervenants pour l’événement de Rachid Amzil, c’est mon tour de prendre la parole, et là, il fait une petite présentation de moi, parle de mon parcours d’entrepreneure, puis, pour conclure, genre cerise sur le gâteau, il ajoute que je suis auteure, que j’ai écrit et publié mon livre. Je te laisse imaginer ma fierté, surtout en voyant les yeux du public en face de moi briller en mode « ah oui, elle a écrit un livre quand même! »

 

As-tu remarqué à quel point le fait d’avoir écrit un livre peut changer la donne, à quel point cela a un impact? Quand on présente quelqu’un dans les plateaux télé ou à la radio, en mode le meilleur pour la fin, « et il est aussi auteur du livre intitulé… »

Oui, je peux le dire avec beaucoup de fierté, le fait d’avoir écrit un livre m’a clairement donné une légitimité en plus, les personnes qui l’ont lu connaissent mon parcours, savent par où je suis passée et donc, me font encore plus confiance. Mais attention, même celles qui ne l’ont pas lu sont convaincues de mon parcours et de mes compétences, car j’ai écrit un livre.

 

En fait, sache une chose, ton livre parlera pour toi, c’est une sorte de conversation en privé avec ton lecteur, un tête à tête, il va apprendre tes valeurs, tes principes, et encore plus si tu écris un livre pour partager une expertise particulière ou un livre business comme l’a récemment fait Stan Leloup.

Les personnes liront ton livre et seront totalement convaincues de ta légitimité et donc, auront beaucoup plus de facilité à travailler avec toi.

Ce plaisir personnel

J’ai gardé le meilleur pour la fin, évidemment, la raison 1ère pour laquelle j’ai décidé de me lancer, pour laquelle j’ai osé écrire mon livre en auto-édition, c’est pour mon plaisir. Tu sais, le fait de pouvoir me dire à moi-même, bravo Meryem, tu l’as fait! 🎉🎉🎉

 

Il y a eu cette sensation lorsque j’ai écrit les dernières lignes de mon livre, puis, lorsque j’ai réalisé, genre vraiment, que j’étais arrivée au bout, mais surtout, lorsque j’ai reçu le 1er exemplaire et que je l’ai tenu entre mes mains. Fierté, joie, gratitude… un mégamix de sentiments, mais que du bon. Enormément fière de moi, car je pouvais me dire voilà, tu l’as fait!

 

Je me souviens, j’avais dit à mon âme soeur que si une seule personne le lisait et le trouvait inspirant, alors j’avais tout gagné. Je te rassure, il a été lu par plus d’une personne hein, mais ce que je veux te dire c’est que je n’ai pas écrit dans l’optique de me faire de l’argent ou que se soit un best-seller (bon entre nous je n’aurais pas craché dessus  🙈) mais dans celle d’aller au bout d’un projet qui me tenait vraiment à coeur, surtout que je l’ai longtemps reporté, encore et encore!

 

Donc, mon petit mot de la fin pour toi, si toi aussi tu es en pleine réflexion, à te demander si tu dois le faire, à ne pas oser le faire, à avoir peur de ce que les autres en penseront: fais-le pour toi!

 

Tiens d’ailleurs, laquelle de ces raisons te parle le plus? Et dis-moi un peu si tu as comme projet d’écrire un livre et si oui, qu’est-ce qui t’en a empêché jusqu’ici?

 

 

 

1 Comment
  • Pingback:Entrepreneure: les secrets d'une rentrée business réussie - Meryem b happy
    Posté à 08:07h, 24 août Répondre

    […] Enfin, si tu en as la possibilité financièrement, il est peut-être temps pour toi de déléguer cette partie à un Community Manager histoire de pouvoir te libérer du temps pour d’autres de ton business comme ton blog, le lancement d’un podcast ou encore, l’écriture d’un livre? D’ailleurs en parlant d’écrire un livre, je te renvois à mon article avec les 5 raisons pour lesquelles j’ai décidé de ma lancer. […]

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.